95% des cabinets n’ont pas optimisé leur facturation…

Facture

Une optimisation incontournable

95% des cabinets n’ont pas optimisé leur facturation… et pourtant tous courent après un CA additif !

N’y-a-t-il pas un paradoxe évident ?

Alors qu’il est facile et rapide de réaliser un gain permanent de 5 à 10% de facturation et donc de chiffres d’affaires chaque mois qui passe, la très grande majorité des cabinets n’ont pas procédé à cette optimisation.

Quelles sont les 7 raisons expliquant cet apparent paradoxe ?

  1. Les dirigeants de cabinets ne croient pas qu’il est possible, dans le contexte actuel, d’augmenter leurs honoraires à périmètre égal : pourtant, nous prouvons chaque année dans nos missions qu’une meilleure facturation des prestations ponctuelles (et parfois récurrentes) est non seulement justifiée et crédible, mais surtout réalisable. Nous avons expliqué ceci dans un article récent ;
  2. Ils ne comprennent pas suffisamment comment le fait de détailler plus leur codification des prestations exceptionnelles permet de traquer tout ce qui est en plus dans leur production, à condition d’avoir indiqué à leur logiciel de gestion quel est le contenu exact des missions de chaque dossier client : ils pensent qu’une simple surveillance des temps et quelques consignes de transmission de l’information vont suffire. C’est une erreur grossière !
  3. Ils ne voient pas que l’automatisation chaque fin de mois permet de facturer sans aucun oubli et sans possibilité de litiges clients (ils se souviennent de ce qui vient d’être produit pour eux dans le mois écoulé, et comprennent que si le cabinet travaille hors mission, c’est en supplément) ;
  4. Même l’ajout de frais est possible dans le contexte actuel ! Nous connaissons deux ou trois filières qui permettent de facturer + 3 à 5% sur le montant des honoraires récurrents, sans pratiquement avoir la moindre réflexion de la part des clients… Ou très marginalement (moins de 2 à 3% des clients réagissent).
  5. Ils sous-estiment la valeur du temps gagné sur leur tête en organisant parfaitement et déléguant au maximum le travail de facturation et de relance à des collaborateurs disposant d’un excellent système. Une heure d’expert, cela ne vaut pas 100€ HT de l’heure mais bien plutôt 1.500€ ! En effet, des comptes annuels mobilisent en moyenne 2H d’expert comptable? Or le dossier moyen est à 3.000€/an. Chaque heure perdue génère alors 1.500€ de perte de CA et des performances bien moindres : c’est ce que nous enseigne la Théorie des Contraintes. Le conseil « faites votre métier, ce sera plus rentable pour votre entreprise » n’est pas applicable qu’aux clients…
  6. Les experts comptables ont plus d’appétit pour la chasse aux nouveaux clients et aux nouvelles missions qu’à l’organisation et à l’optimisation de leur facturation. Or ce travail, étalé sur deux à trois mois, garantit les gains évoqués ci-dessus : ils sont toujours plus sûrs que les gains de démarches marketing et commerciales…
  7. Les experts comptables ont trop laissé les « clés du camion » à leurs collaborateurs : une reprise en main s’imposent non seulement dans la définition des processus de production, mais également dans ceux d’organisation et de gestion des RH.

Aucune démarche de développement significative ne peut réussir sans avoir optimisé à fond les deux premières étapes de notre « Chronologie de la Performance » à savoir la gestion interne (temps, facturation et système d’information de gestion) et l’organisation (processus, planification et productivité).

Tous les gens qui veulent vous faire croire le contraire vous vendent du rêve !…
Il est fondamental de comprendre que tout votre potentiel de développement à très court terme est d’abord « A PERIMETRE EGAL ».

Et VOUS, faites-vous partie de ces trop nombreux cabinets qui n’ont pas optimisé leur facturation ?

Pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *