Comptes clients : 4 axes d’action pour bien les gérer (1)

Comptes clients - Facturer plus

Le parent pauvre de cette gestion est trop souvent le suivi des comptes clients.

Ce travail de fond n’est pas toujours aussi abouti qu’il le devrait pour plusieurs raisons :

  • La recherche de clients et de chiffre d’affaires prime souvent ;
  • Le dirigeant, plus technicien ou commercial, néglige ces aspects par manque de sensibilité de leur importance fondamentale ;
  • La complexité fiscale, juridique… et les exigences pléthoriques de l’administration vous rebutent ;
  • La pression des clients met à mal des règles plus ou moins fragiles ;
  • Le manque de temps, d’outils, de méthodes vient compléter le tableau et pervertir la qualité de la gestion de l’entreprise et donc ses performances.

La gestion des comptes clients commence très en amont de la relance des factures : 4 axes d’action peuvent être organisés afin d’en optimiser la gestion.

  1. La prévention
  2. La gestion
  3. La relance et le recouvrement
  4. Les résultats et la communication.

Parlons dans ce premier article de la prévention qui comprend les actions suivantes pour mieux gérer vos comptes clients :

– Consolider le cadre formel : le périmètre de la prestation doit être précisé au maximum permettant de distinguer ce qu’il faudra facturer en plus à titre exceptionnel ainsi que les délais de règlement et toute autre condition ;
– Proposer des outils de paiement adaptés : l’entreprise doit maîtriser au maximum le choix des outils qui la favorisent ;
– Connaître ses clients : circuit de validation et de mise en paiement de la facture chez le client, noms, fonctions et numéros de téléphones ou de mail des interlocuteurs, jours et heures de contact, et toutes informations pertinentes et utiles. Donner de bonnes habitudes dès l’entrée de chaque client.
– Impliquer l’ensemble des collaborateurs : ils sont les rouages au contact et doivent participer à la transmission des messages, à la résolution des litiges, à la remontée des informations et appuyer de l’action des gestionnaires ;
– Créer une culture des factures encaissées : elle est l’affaire de tous et nécessite vigilance et volontarisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *