70% de votre CA est-il en danger ?

Euro70% de votre CA est-il en danger ?

Explosion des sites web de cabinets low-cost (des offres à 19,90€/mois sont apparues), impact de la dématérialisation qui va accélérer la baisse des honoraires, arrivée de QuickBooks (du géant américain Intuit) qui permettra aux clients tpe et aux micro-entrepreneurs d’en faire plus sur leur tenue comptable et leur gestion financière… certes en collaboration avec vous. Mais bon…

Les nuages s’amoncellent sur la tête des cabinets dans un contexte désormais connu où les honoraires traditionnels sont rongés insidieusement et où la rentabilité est également en baisse tendancielle depuis des années.

IndicateursAnalyseVision pessimiste se plaindront certains ?…
Analysons un peu les chiffres.

Alors que la part de la masse salariale baisse tendanciellement en rapport du CA des cabinets, il semble bien que l’informatique et les télécoms explosent (passant d’un budget global d’environ 3% du CA d’un cabinet à plus de 5% d’après nos premières estimations qui restent à confirmer) du fait du cloud, de lignes sdsl coûteuses, de la dématérialisation, des nouveaux outils en saas (passage à la location)…et parfois d’équipements qui font cohabiter le cloud avec des serveurs locaux conservés par précaution ou par nécessité.

Ces coûts sont-ils massivement compensés par des gains de productivité ou de CA ? Pas à notre connaissance. En tous cas, pas encore…

A l’heure où le développement du conseil et l’évocation du Big Data sont plus que jamais à la mode, les périodes fiscales interminables plombent plus que jamais les cabinets, à coups de délires administratifs provoqués par les autorités fiscales (voir le dernier sondage du syndicat ECF) et de départ des collaborateurs lassés par la pression croissante qui leur est imposée.

Et puis, où se trouve ce conseil si convoité depuis 20 ans ? Pas dans les statistiques de CA de la Profession ni dans sa rentabilité… Alors pourquoi échanger les véritables actions de fond à réaliser d’urgence contre des fantasmes trop bien partagés ? Il y a manifestement un potentiel de missions nouvelles, mais les cabinets doivent d’abord solidement ancrer certains fondamentaux pour générer le temps et les moyens nécessaires à leur expression.

Si demain, tous les cabinets sont en « démat » et produisent des tableau de bord automatisés, où sera la différenciation stratégique qui doit empêcher l’effondrement des tarifs de la Profession ? De vraies stratégies originales devront être examinée pour que les actions marketing et commerciales réussissent tout en étant profitables.

LabyrintheSortir de ce cercle infernal dénoncé depuis plusieurs années…

Il nous semble que quatre « fondamentaux » doivent être travaillés profondément et PRIORITAIREMENT dans les cabinets :

  1. La valorisation des honoraires et la négociation de ceux-ci doivent partir sur des bases saines dès le premier rendez-vous avec le prospect, avec si possible une signature en one shot pour éviter la logique du mieux-disant et les tarifs agressifs à coup de remise initiale en pensant se refaire plus tard !
  2. La production optimisée doit également devenir un sujet d’attention : nous pensons que 30 à 50% des temps passés par vos collaborateurs ne sont pas justifiés ce qui est considérable…
  3. La facturation automatisée et maximisée de ce qui est vendu mais également ce qui est produit en plus est un troisième sujet crucial : 90% des cabinets facturent mal les travaux réalisés et notamment ceux qui sont « hors mission » ;
  4. Enfin, la prévision de trésorerie, sa remontée et son suivi à terme ne sont pas au niveau, aussi bien dans les cabinets que chez leurs clients !

Alors oui, comme dans beaucoup de secteurs d’activité fortement impactés par Internet et à un horizon de seulement quelques années, 70% du CA actuel de la Profession Comptable est en danger, et ce ne sont pas quelques prestations de conseil vendues et produites ponctuellement qui pourront enrayer l’évolution statistique constatée d’autant plus que 90% des cabinets n’ont pas un volume de clients suffisants, les fameuses « masses critiques »…

Tous ces « fondamentaux » sont développés dans nos différentes blogs, et des solutions sont testées, validées puis mises en oeuvre avec des outils et des méthodes dans des centaines de cabinets depuis des années : quand lancerez-vous les vrais chantiers de fond chez vous ?

GrenouilleComme aime à le dire un consultant « animalier » bien connu de La Profession, non contente de cuire à petit feu, la grenouille va prendre un vrai bouillon, faute de se réveiller à temps ! 😉

De nombreuses ressources sont disponibles sur les blogs accessibles en partie droite de cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *